L'ornement dans les arts d'Islam : un nouveau livre pour comprendre l'ornementation




Du sud de l’Espagne à l’Inde du nord, les arts islamiques sont d’une extraordinaire diversité. Toutefois, une chose leur donne un air de famille : leur ornementation. Que ce soit le palais de l’Alhambra à Grenade, ou le Taj Mahal à Agra, les murs sont ornés d’une combinaison analogue d’écriture, de motifs végétaux et de motifs géométriques. Mais que signifient ces décors ?






Depuis des décennies, des travaux tentent de comprendre les décors dans les arts des pays musulmans : sont-ils destinés au seul plaisir des yeux, portent-ils un message symbolique, en quoi sont-ils « islamiques » ou religieux ?



Plus fondamentalement, pourquoi, pour qui décore-t-on un mur ou un objet ? Orner un mur n’apporte en effet rien, ni à sa solidité ni à sa fonction.



Pour remplir sa fonction, une assiette de céramique n’a, de même, nul besoin d’être ornée de dessins géométriques ou végétaux, ou d’un texte calligraphié, ou encore d’une image figurative.




Illustré par un important cahier iconographique en couleurs, ce livre tente de répondre à ces questions, de cerner le sens de l’ornementation et de montrer sa richesse d’effets et d’influences. La première des trois parties du livre évoque les difficultés qu’il y a, aujourd’hui, à comprendre et même à saisir un décor : comment apprécier un mur ou un objet ornés il y a cinq siècles ou mille ans, alors que nous ne savons rien ou presque de son auteur, de son commanditaire, de son contexte et des processus de création ? Et comment, il y a cinq ou dix siècles, voyait-on, lisait-on, comprenait-on le décor de colonnes, d’un mur, d’un chandelier, d’une couverture de livre ?



Une seconde partie évoque ce que l’on peut dire de l’ornement : source de plaisir, le décor reflète un ordre social, une intention politique, un art de vivre, un sens de l’espace et du temps. Certains décors se présentent aussi avec une signification astrologique et cosmologique explicite, lorsque sur un plat en métal ou une coupe en céramique, les planètes ou les signes du zodiaque sont représentés sous forme anthropomorphique et allégorique.



Mais les décors sont plus que « l’art que l’on ajoute à l’art » (James Trilling). Ils sont le « supplément d’âme » que l’on ajoute à un objet ou une maison. Ils détiennent une capacité d’influence, idéelle ou psychosomatique, voire magique. Pour les auteurs musulmans, la beauté a, comme la musique, un effet positif, apaisant et même curatif, sur les âmes. Dans les hammams, on ornait les murs de scènes de chasse, d’amoureux, de bataille et de jardins afin d’agir subtilement sur les tendances et pulsions fondamentales de l’âme. En tous les cas, l’ornement, comparable en cela à un mandala, exprime un certain ordre du monde, miroir de l’ordre divin.




Embellir, décorer témoigne également d’un humanisme, dans la mesure où la créativité humaine, au point de vue musulman, peut refléter la place de l’homme dans la création, du rapport de l’humanité au cosmos, et même d’un mystère métaphysique. « Dieu est beau et il aime la beauté », dit une célèbre parole du Prophète : pour un regard mystique, la beauté d’un décor est l’éclat d’un rayonnement divin.



Une dernière partie aborde la question de l’interprétation de l’ornement : peut-on lui donner un sens, alors que les sources historiques sont parcellaires ou obscures ? Ce livre propose un regard alternatif, en considérant le potentiel symbolique des décors plus que leurs significations historiques avérées ou hypothétiques. Par son usage de l’épigraphie, par les « universaux » de son esthétique (la lumière, la géométrie, le végétal), le décor islamique est avant tout un horizon de contemplations, un miroir d’herméneutiques, potentiellement toujours parlants et toujours actuels.




Pour en savoir plus, on lira ici la table des matières. Le livre comporte 478 pages, dont un cahier iconographique en couleurs de plus de 115 pages.

Publié il y a déjà plusieurs mois, le livre est à présent disponible en France, en Suisse et en Belgique. En France, il est disponible sur Amazon.fr. En Suisse, il est disponible à la Librairie Ex Nihilo à Lausanne. En Belgique, il est disponible à la librairie de la Fondation Boghossian à Bruxelles.









Photographies : ©Patrick Ringgenberg, sauf la coupe en céramique au décor astrologique (www.metmuseum.org).